Général

Quels sont les droits des enfants?

Quels sont les droits des enfants?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Résumé de la Convention relative aux droits de l'enfant tiré des ressources de l'UNICEF exprimées dans le langage des enfants

L'Organisation des Nations Unies, créée le 24 octobre 1945 pour assurer la paix et la sécurité dans le monde, a adopté la Déclaration universelle des droits de l'homme de Bildir, Aralık, le 10 décembre 1948. Pour cette raison, la semaine commençant le 10 décembre est considérée comme la "Semaine des droits de l'homme dans le monde.

Puisque nous sommes des enfants, nous voulions vous rappeler les droits des enfants. Vous savez qu'aujourd'hui, les enfants sont exposés à de nombreux incidents qui ne respectent pas les droits de l'homme. Pour pouvoir leur offrir une vie meilleure et plus sûre, nous devons les connaître et les respecter au maximum.

Article 1: Je suis un enfant J'ai des droits indispensables en tant qu'enfant jusqu'à l'âge de dix-huit ans.

Article 2: Les droits de cette convention sont pour tous les enfants; enfants blancs, enfants noirs, filles, garçons. Où nous sommes nés, la langue que nous parlons n'a pas d'importance. Les enfants ne font pas l'objet de discrimination en raison des croyances et des points de vue différents de nos aînés. Pour avoir ces droits, il suffit d'être un enfant.

Article 3: Dans toutes les lois et initiatives relatives aux enfants, les aînés considèrent d’abord les avantages de ceux-ci. Si nos aînés ne peuvent pas faire leurs devoirs, l’État s’occupe des enfants et les protège.

Article 4: Tous les efforts sont déployés pour faire respecter nos droits. L'exercice de mes droits est garanti par tous les états.

Article 5: Les adultes qui nous élèvent et nous guident sont aidés à mieux nous élever.

Article 6: La protection de la vie des enfants est la première tâche de chacun et la vie est le droit fondamental de chaque enfant.

Article 7: Chaque enfant reçoit un nom lors de sa naissance. L'état enregistre ce nom. Donne l'identification de l'enfant. Maintenant, l'enfant devient citoyen de cet État.

Article 8: Mon nom, ma citoyenneté et mes liens familiaux sont protégés. Aucune pression n'est appliquée pour les changer. Si ceux-ci me sont enlevés, tous les États s’y opposeront.

Article 9: Personne dans la famille ne peut prendre l'enfant. Mais parfois, les parents ne peuvent pas s'occuper de l'enfant. L'enfant peut souffrir de cette maladie. L'enfant reçoit un autre traitement afin qu'il ne soit pas blessé.

Article 10: Tous les types de commodités sont fournis aux parents et aux enfants vivant dans des pays distincts pour vivre ensemble.

Article 11: Les enfants ne peuvent pas être emmenés dans d'autres pays sans le consentement et le consentement de leurs parents. Ceux qui font cela sont combattus.

Article 12: Je prends également mes opinions sur les questions qui me concernent. Les aînés m'écoutent. Ils se soucient d'apprendre ma pensée. Si je suis trop petit, un grand peut parler pour moi.

Article 13: Je peux exprimer mes souhaits et mes pensées de manière à choisir, dessiner ou écrire leurs images. Mais si certaines personnes sont blessées dans certaines zones, je dois suivre les règles.

Article 14: Le droit de nous, enfants, de développer leurs pensées et de choisir la religion qu'ils souhaitent est respecté. Nos aînés qui sont obligés de nous éduquer sur cette question ont le droit et le devoir de nous guider. Ils sont également respectés.

Article 15: Je peux me réunir paisiblement avec mes amis. Je peux établir des associations. Je peux devenir membre d'associations établies.

Article 16: Les enfants sont des personnes honorables et respectées. Personne ne peut violer sa dignité, l'humilier, s'immiscer dans sa vie privée dans la maison ou dans l'institution où il réside. Ces droits sont protégés par la loi.

Article 17: Les médias de masse sont importants, je peux me procurer des informations en utilisant toutes sortes de médias.

Article 18: Nos parents sont responsables de notre éducation ou les aînés qui en sont responsables. Ils reçoivent toutes sortes de commodités et d’aide si nécessaire.

Article 19: Les personnes responsables de notre éducation n'exercent pas ces droits de manière à nuire aux enfants. L'État a le devoir de prendre toutes les précautions nécessaires pour empêcher les enfants de subir un tel préjudice.

Article 20: Les enfants peuvent être privés de leur famille. Certains environnements familiaux peuvent ne pas être utiles pour les enfants. Les enfants ont alors droit à une protection spéciale et à l'assistance de l'État. L'État s'acquitte de cette tâche en trouvant des familles adaptées à l'enfant ou en les plaçant dans des structures d'accueil.

Article 21: Les enfants qui ne peuvent pas être avec leurs parents ont de bonnes familles pour éviter les privations familiales. Pour cela, une recherche très minutieuse est faite.

Article 22: Si les enfants doivent aller dans un autre pays, ce pays les protégera également. Une mère et un père séparés sont essayés pour être unis.

Article 23: Les enfants handicapés sont protégés de manière privée. Ils sont fournis avec des personnes respectables. Le gouvernement met en place les institutions nécessaires à leur entretien, à leur formation et à leur emploi. Il apporte toute sorte d’aide à leurs familles.

Article 24: Ma santé et ma protection contre les maladies sont sous la garantie de l'État et de la société. Pour cela, l’attention est donnée à l’absence d’alimentation, à la vaccination, au nettoyage de l’environnement. Si je suis malade, je serai traité.

Article 25: Les jardins d'enfants, les crèches, les dortoirs, les écoles et les hôpitaux pour enfants sont réaménagés afin de mieux prendre soin des enfants dans le respect des droits de l'enfant.

Article 26: Tous les droits des enfants en matière de santé, d’éducation, de nutrition et de soins sont garantis.

Article 27: Ceux qui sont obligés de prendre soin de moi seront soutenus et aidés avec des vêtements, un abri et de la nutrition si nécessaire pour m'offrir une vie meilleure.

Article 28: Je suis soutenu et protégé afin de compléter mes études. L’enseignement primaire est gratuit pour tous, obligatoire pour tous les enfants, garçons et filles.

Article 29: L'Etat me permet de vivre dans une société libre avec un esprit d'amitié entre tous les peuples, en prenant des responsabilités.

Article 30: Aucune discrimination n'est faite aux enfants du groupe minoritaire, l'État protège également les droits des enfants des groupes minoritaires.

Article 31: Jardins pour enfants, clubs pour enfants, bibliothèques, écoles de sport sont ouverts pour que je puisse passer mon temps libre, jouer et m'amuser. Chaque enfant est encouragé à participer à de telles activités. Nous avons tous le droit d'en tirer profit.

Article 32: Je suis un enfant Je ne peux pas travailler comme un adulte. Je vais à l'école et joue. Si je dois travailler, mon travail ne devrait pas entraver mes études, ne devrait pas perturber ma santé, ni créer d'habitudes néfastes.

Article 33: Les enfants sont protégés contre les substances nocives. Ceux qui les produisent et les donnent aux enfants sont punis.

Article 34: Mon corps m'appartient. Aucune approche n'est autorisée qui me violerait physiquement et spirituellement.

Article 35: Tous les États luttent contre ceux qui kidnappent des enfants et les vendent à des personnes mauvaises et veulent les employer à mauvais escient. Ils protègent les enfants.

Article 36: Les adultes ne peuvent pas utiliser les enfants à leur avantage.

Article 37: Aucun enfant ne doit être puni par un traitement inhumain ou dégradant. Si des enfants ont commis un crime, les peines à infliger doivent être éducatives et ne doivent pas entraver leur développement.

Article 38: C'est dommage que les gens se tuent. La guerre, c'est quand les gens s'entretuent. Les enfants doivent être protégés de la guerre. Aucun enfant de moins de 15 ans n'est inscrit.

Article 39: Si des enfants ont été blessés pour diverses raisons, toutes les mesures sont prises pour rétablir leur santé physique et mentale. Ils sont réintégrés dans la société.

Article 40: Les enfants ne savent pas ce qu'est un crime. Ils sciemment et intentionnellement ne nuisent à personne. Des lois spéciales sont promulguées et des institutions spéciales sont créées pour la réintégration des enfants auteurs de crimes.

Article 41: Si les lois d'un pays sont conformes à cette convention sur les droits de l'enfant, celle-ci n'est pas modifiée. Sinon, il sera remplacé.

Article 42: Les enfants et les adultes devraient apprendre et enseigner tous ces principes des droits de l'enfant.

Le «contrat» est extrait de Alkev Publications Education Series 2.

Contacter Idil directement


Vidéo: LES DROITS DE L'ENFANT, TU CONNAIS ? IZI NEWS (Octobre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos